Imprimer cette page
mardi, 19 mai 2020 09:52

Eau sur chaussée Avenue de l'Entre-deux-Mers

DERNIÈRE MISE A JOUR LE 25 MAI 2020

Communiqué

Depuis la fin du mois de février, une présence d’eau sur la RD936 face au Hameau de Cérès a été remarqué de part et d'autre de la chaussée.

P1030654

Nous remercions les citoyens qui nous en ont informés au plus vite et qui s’inquiètent aujourd’hui du résultat.

En réponse, nous avons mandaté notre délégataire SUEZ afin de déterminer l’origine de cette eau. Malheureusement la période du confinement liée à COVID-19 a fortement ralenti la réactivité des partenaires de la commune.

La période de déconfinement progressif et de retour au travail a permis à la commune de remandater SUEZ qui a redéplacé ses équipes afin de mener de nouvelles investigations.

Nous portons donc à votre connaissance le résultat de leurs dernières investigations : Dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 mai dernier (entre 3h et 4h du matin), leur chercheur de fuite a pu avoir des conditions optimales pour faire une écoute au sol sur la zone en l’absence de trafic routier. Il a identifié un bruit de fuite sur une conduite en PVC ; la fuite a été confirmée sur un Té et réparée dès jeudi matin (cf photos jointes).

Fuite sur le T                 Réparation T

Cette fuite est certainement en partie la cause de la présence d’eau observée sur la voirie mais il existe un deuxième phénomène de résurgence de la nappe phréatique (remontée d'eau de source) présent sur la zone suite aux travaux récents réalisés sur le bas côté de l’avenue. Suite aux intempéries, cette résurgence s’est amplifiée ces dernières semaines.

De manière plus générale, il n’est pas rare sur notre commune d’observer ce phénomène. La Laurence ne prend-elle pas sa source sous la plaine des sports, régulièrement visible dans ce secteur ? Une autre résurgence route de maison rouge n’apparait-elle pas de temps à autres ? Les sols de la commune comprennent de nombreuses sources qui réagissent en fonction de la géologie, du climat et des intempéries.

La commune a donc mandaté un bureau d’études pour rechercher une solution pour régler ce phénomène via un drain ou un fossé vers le milieu naturel. Les jours à venir nous permettrons de vérifier si l’eau ne réapparait pas sur la zone.

Le domaine public fait l’objet d’une surveillance et d’une maintenance quotidienne par les services publics et les entreprises partenaires. La réactivité de la municipalité est quasi-immédiate la plupart du temps même si parfois les résultats ne sont pas instantanément visibles, conséquence des délais légaux de commande et d’intervention. Les affaires sont gérées, il faut le savoir et l’admettre.